fbpx

Coronavirus : Quel impact sur les prix de l’immobilier ?

Est-ce que les prix de l’immobilier vont baisser suite à la crise du covid 19 ? Nos biens vont-ils perdre de la valeur suite au confinement ? Quel est ton avis toi qui es dans l’immobilier ?

Voila autant de questions que mes clients, amis, famille me posent en ce moment.

Questionnement légitime quand la majeure partie du pays est à l’arrêt.

La réponse est loin d’être tranchée. Répondre avec certitude est impossible. Personne n’a de réponse à cette question, il est encore trop tôt pour le savoir.

Je vais essayer de vous apporter quelques éléments de réponse.

Après une année 2019 exceptionnelle en terme de transactions immobilières, avec une augmentation généralisée des prix de l’immobilier, 2020 était bien lancée avec une demande constante malgré un durcissement récent des conditions d’emprunt. Puis le coronavirus est arrivé avec sa période de confinement que nous sommes en train de vivre. Les agences immobilières sont fermées, les signatures et promesses de vente sont à l’arrêt. Quid de l’après ?

La dernière baisse des prix de l’immobilier date de la crise de 2008. Remontons le temps et remémorons-nous cette période. A cette époque la crise avait fait très mal à l’économie, de nombreuses entreprises étaient en faillite, il y avait de nombreux plan de licenciement économique, les médias broyaient du noir, la crise était sur toutes les lèvres. Le moral des ménages a été fortement impacté, la consommation a chuté, on ne touchait plus à son épargne et donc on se détournait de l’immobilier. Cette baisse importante de la demande fit chuter les prix de la pierre. Qui furent remontés par la baisse importante des taux d’intérêts quelques années plus tard.

Allons-nous vivre la même chose ces prochains mois ? C’est en quelque sorte vous qui déciderez d’une partie de cette réponse. Allez-vous garder l’envie d’investir dans la pierre ? Les banques feront également partie de l’équation, les taux devraient rester bas, les spécialistes s’accordent sur ce point. La demande locative sera toujours présente, il faut se loger. L’investissement locatif gardera donc son attrait. Le marché de la résidence principale risque d’être plus impacté. Les ménages devraient faire preuve d’attentisme en sortie de crise, voir comment la situation va évoluer avant de reprendre ou non leurs projets.

Le marché de l’immobilier d’entreprise devrait être beaucoup plus impacté, notamment l’immobilier commercial avec malheureusement de nombreuses faillites entraînant une vacance locative généralisée dans un premier temps.

J’espère vous avoir apporté quelques éléments de réponse même si à l’heure où j’écris ces lignes il est encore trop tôt pour savoir si les prix de l’immobilier vont baisser suite au coronavirus.

 

N’hésitez pas à réagir à cet article en commentaire, et à me donner également vos impressions.

 

Thomas BABET

Envie d’en savoir plus ?